Roy Hargrove et Mulgrew Miller!

Nous avons souvent parlé de Roy Hargrove, nous lui avons même dédié un concert du dimanche soir tellement cet artiste est reconnu ! Disparu bien trop tôt a même pas 50 ans en 2018, il nous manque.

Roy Hargrove

Un nouveau double CD est sorti le 23 juillet. Roy Hargrove est accompagné de Mulgrew Miller musicien également disparu trop tôt a même pas 60 ans. Les deux CD sont accompagnés d’un livret avec de nombreux témoignages sur la carrière des deux musiciens (dont Sony Rollins).

Présentation du double CD

«In Harmony est le premier enregistrement inédit du regretté trompettiste Roy Hargrove depuis son décès en 2018. Capturé en direct le 15 janvier 2006 et 9 novembre 2007 les spectateurs n’imaginaient pas que le magnifique duo qui se produisait devant eux réunissait deux musiciens dont les années étaient comptées. Avec le grand pianiste Mulgrew Miller, In Harmony est un instantané intime de deux maîtres jouant sans filet au sommet de leur art. La fille de Roy, Kamala, est heureuse et ravie d’avoir collaboré et d’avoir proposé ce nouvel album aux gens qui écoutent Roy.» Down Beat

Le New York Times nous donne le contexte particulier de ce concert : «Par une soirée enneigée de janvier 2006, le trompettiste Roy Hargrove a filé de l’aéroport de Newark à Merkin Hall, dans l’Upper West Side de Manhattan, pour jouer un rare concert en duo avec le célèbre pianiste Mulgrew Miller. Il est arrivé juste à temps : il n’y avait pas de place pour une répétition ou même pour une vrai essai son. Ils ont sélectionné la liste en attendant dans les coulisses, juste avant de monter sur scène.

Les deux étaient depuis longtemps proches l’un de l’autre mais ils n’avaient presque jamais joué seuls ensemble, alors ils ont choisi presque entièrement des standards, la langue commune de la tradition du jazz.

Leurs instruments se sont mélangés sans effort – tout comme ils l’ont fait près de deux ans plus tard, lorsque les musiciens se sont à nouveau réunis au Lafayette College en Pennsylvanie, où Miller enseignait parfois, pour un autre duo. Ces deux concerts sont rassemblées sur « In Harmony », un double album du label de jazz d’archives Resonance Records qui arrive sur vinyle et CD.

Miller et Hargrove apportent le même niveau de concentration intense aux ballades qu’ils jouent, y compris « I Remember Clifford » de Benny Golson et « Ruby My Dear » de Monk ; sur la plupart d’entre eux, Hargrove passe au bugle plus riche. Tout au long, de cet enregistrement, les deux musiciens au sommet de leurs arts et il est saisissant de les entendre de près, avec des détails aussi riches et clairs. Il est également rare, dans la génération jazz d’aujourd’hui, que les musiciens abordent les standards avec ce niveau d’engagement et de dévouement.

« In Harmony » a été enregistré dans des salles bien plus grandioses que celles de Bradley, devant un public beaucoup moins bruyant, mais cela vous laissera penser à ce à quoi une nuit au club aurait pu ressembler: l’instrumentation dépouillé; l’intimité de l’échange ; le répertoire de jazz standard, renouvelé par la camaraderie et les idées neuves.» The New York Time 24 juillet Giovanni Russonello.

Trompette Actus

GRATUIT
VOIR