ALECTO, l’oeuvre imposée au second tour du Concours Maurice André

Le Concours Maurice André démarre lundi prochain. Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir une interview de François Tashdjian, compositeur d’ALECTO, la création imposée au deuxième tour du concours.

Les candidats qui passeront le premier tour devront présenter au deuxième tour une pièce écrite par François Tashdjian. Cette pièce, baptisée ALECTO, est courte mais propose toutes les caractéristiques du jeu de la trompette. Nous avons pu interroger le compositeur sur sa pièce et découvrir la naissance et les inspirations qui ont abouti à ALECTO.


« L’ambition d’un compositeur, c’est de s’intégrer dans une société qui ne lui réserve généralement qu’une place marginale. Celle-ci n’est souvent que peu gratifiante si son public est non averti. Ce qui importe pourtant, en premier lieu, ce n’est pas tant d’être directement et immédiatement bien perçu que d’avoir quelque chose à dire, et de prendre le risque de ne pas être compris… » – François Tashdjian

Pourquoi avoir choisi de dédicacer cette pièce à Clément Saunier ?

J’ai eu l’occasion et la chance de rencontrer et d’entendre Clément Saunier au sein du fabuleux Brass Band « Aeolus » dans le cadre de la création d’un concerto pour Saxophone et Brass-Band… Et j’ai par la suite pu l’écouter au sein de l’ensemble Inter contemporain mais également avec le fabuleux quintette de cuivres « Paris Brass Quintet ». Quintette auquel j’ai fait appel pour l’enregistrement d’une de mes pièces il y a quelques années.

Comment s’est passée la commande et quel délai avez-vous eu ?

Il y a peu, au mois de mai je crois, j’ai eu la surprise d’être contacté par Clément pour m’informer qu’il avait pensé à ma « patte » de compositeur, et ce pour l’écriture d’une pièce pour trompette et piano pour le 2nd tour du « 7ème concours international de trompette Maurice André ». Bien entendu sous l’aval de Monsieur Ibrahim Maalouf, à qui l’on doit après 16 ans d’interruption la relance de ce « concours-hommage ».

Je suis très heureux et ému pour la confiance qu’ils m’ont accordée, car étant enfant j’étais séduit par le jeu musical mais aussi la « personnalité » du trompettiste Maurice André et également du Flûtiste Jean-Pierre Rampal. Ce sont ces 2 personnalités qui m’ont donné envie de découvrir la musique.

Que pourriez-vous nous dire sur ALECTO, l’œuvre que vous avez écrite ?

J’ai tout naturellement pensé à dédicacer la pièce pour Monsieur Clément Saunier. Pièce furtive et véloce portant le nom de « Alecto ». Dans la mythologie grecque, Alecto (« l’Implacable » en grec ) est une déesse infernale, la fille de Gaïa et d’Ouranos.




Trompette Actus

GRATUIT
VOIR