Robin Paillet, Prix spécial du concours du Kesselblech Brass Festival Stuttgart

Organisé du 18 au 22 juillet , le concours a eu lieu à Stuttgart dans le cadre d’un festival de cuivres, le « Kesselblech Brass Festival Stuttgart » organisé par les 4 professeurs de la Hochschule fur Musik und Darstellende Kunst Stuttgart (Wolfgang Bauer, Kristian Lampert, Hennig Wiegräbe, Stefan Heimann).

Robin Paillet , jeune musicien française et élève au CNSMDP dans la classe de Marc Geujon a participé à ce concours et nous raconte son expérience. Ce concours prévoyait une première sélection des candidats à partir d’un programme enregistré sur vidéo. 

« J’ai envoyé la vidéo de sélection avec le 1er mvt du concerto de Haydn, Sarabande et Final de Gallois Montbrun et le 1er mvt du concerto de Telemann (enregistrés avec Jan Kingdom, pianiste accompagnatrice de la classe de trompette de M. Marc Geujon au CNSMDP).
Mon programme pour la suite comportait 5 pièces, le 2ème et 3ème mouvement du concerto de Haydn, la sonatine de Henze, le concerto en Ré de Leopold Mozart, le concerto n°1 de Vladimir Peskin ainsi que le Concertino d’André Jolivet que j’ai naturellement préparé avec mes professeurs, Marc Geujon et Alexis Demailly. Sur leurs conseils, le début de ma préparation a consisté en un travail de détails sur les textes mais aussi sur l’écoute de plusieurs versions de ces pièces, autant pour en découvrir différentes approches musicales que pour ne pas être focalisé uniquement sur la partie de trompette et développer mentalement le son et le phrasé que je souhaitais pour ces pièces.
Par la suite, j’ai commencé à intégrer à mes séances des filages du programme, dont certains que j’ai enregistré en vidéo pour essayer d’être un peu plus efficace par ce type de retour dans ma préparation ; 
J’ai bien sûr envoyé ces vidéos à mes professeurs, mais j’ai pu également jouer mon programme à Robin Bertoncini (cornet solo de l’orchestre de l’Opéra National de Paris) qui m’a apporté une écoute extérieure stimulante. »

Après cette préparation intense, le jeune musicien s’est rendu à Stuttgart fin Juillet pour participé à la suite du concours.

Le jury, outre les 4 professeurs de la Hochschule fur Musik und Darstellende Kunst Stuttgart (Wolfgang Bauer, Kristian Lampert, Hennig Wiegräbe, Stefan Heimann), était également composé de musiciens invités tels que Pacho Flores​, Bertram Schwarz, Florian Schiessler…

Pacho Flores, membre du Jury et Robin Paillet

Pour le 1er tour j’ai joué les 2eme et 3eme mouvements du concerto de Joseph Haydn (pièce imposée) et la Sonatine de Hans Werner Henze (pièce au choix composée après 1970). Admis au second tour du concours, j’ai joué le Concerto en Ré de Leopold Mozart et le concerto n°1 de Vladimir Peskin. 

Le parcours de Robin s’est malheureusement arrêté à l’issue du second tour. Lors de la finale les candidats ont interprété le Concertino d’André Jolivet. Spectateur lors de la cérémonie de remise des prix, le jeune musicien française a eu la surprise de découvrir que le jury lui avait décerné le « Prix spécial pour l’interprétation de l’œuvre contemporaine » pour sa prestation sur la Sonatine de Henze.

« C’était là ma première participation à un concours international, et ça a été une expérience vraiment enrichissante par l’ambiance vraiment positive entre les candidats, le fait pour moi d’entendre jouer des trompettistes ayant des approches et des cultures de l’instrument différentes de celle que je connaissais et la possibilité de pouvoir toute la semaine échanger avec eux. Enfin, les commentaires et conseils des membres du jury ainsi que ce prix spécial sont des facteurs de stimulation importants pour la suite de mon travail sur l’instrument, notamment pour la préparation de prochains concours. »

BIOGRAPHIE

Né en 2002 à Grenoble, Robin Paillet débute la trompette à l’âge de 6 ans au CRC d’Aix-les-Bains (73), intègre ensuite le CRR de Chambéry (73) puis est admis en 2020 au CNSMDP dans la classe de Marc Geujon. 

Motivé par le travail d’orchestre, Robin a déjà participé à des concerts avec l’orchestre de Opéra National de Paris, L’Orchestre National de France, L’Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine, le Paris Mozart Orchestra ou encore l’Ensemble Sécession Orchestra.

Également intéressé par le jazz depuis son enfance, Robin a eu l’opportunité de partager la scène avec des musiciens tels que Avishai Cohen (contrebassiste) et Yuri Buenaventura lors du Festival des Enfants du Jazz à Barcelonnette (2015 et 2017), ou encore avec Sarah McKenzie lors du Festival Parfum de Jazz (2019).

Trompette Actus

GRATUIT
VOIR