Dino Tomba a l’honneur dans la Presse

Dino Tomba, grand pédagogue, soliste et musicien exceptionnel n’est plus à présenter. Trompette solo de l’Orchestre de Nancy et professeur au Conservatoire durant plusieurs années, Dino Tomba vit maintenant une retraite paisible et il continue à faire de la musique. Le journal Vosges Matin lui consacrait un article qui retrace son histoire. L’article est accessible à ce lien.

On y apprend notamment qu’il est arrivée à l’âge de 11 ans en France à Gérardmer. Son premier instrument était l’accordéon mais ayant vu une harmonie qui défilait avec leur casquette et tenue, le jeune musicien s’est dit qu’il voulait faire pareil. « Je voulais avoir moi aussi une casquette » confie-t-il au journaliste. Il commence la trompette à l’Union Musicle de Gérardmer, dirigée par Jean-Marie Baugé en 1952 lorsque ses parents lui achètent une trompette. Et à partir de ce moment là, son chemin est lancé !

« J’ai entendu et vu Guy Aptel joué des variations de la Strada, j’ai été époustouflé et il m’a conseillé d’aller au conservatoire de Nancy me perfectionner. Mes parents n’étaient pas très chauds, il voulait que j’aie un vrai travail ! » – Dino Tomba

Le musicien passe donc un CAP chez Morel dans la creuse et part à 17 ans pour Nancy après avoir écrit à 16 ans déjà des opérettes pour les Ménestrels.

A son retour de la guerre d’Algérie, engagé 3 ans dans la troupe marine, il rencontre Roger Delmotte au conservatoire de Versailles. Roger Delmotte est alors soliste à l’Opéra de Paris. Il y obtient son premier prix et rencontre alors Maurice André, déjà légendaire. Il confie au journal « Maurice André m’a demandé de jouer avec lui un hommage à Mado Robin, décédée à Paris en 1960 et meilleure soprano de l’époque.« 

Avec Maurice André (à droite)

C’est le début d’une belle aventure. Il devient cornet solo à la musique de la police nationale en 1962, il se marie et seconde Maurice André, à la demande du maître, à l’Opéra Comique. « Je l’ai remplacé pendant 2 ans ! » Une chance pour ce jeune musicienne qui n’en a pas fini de progresser !

En 1966, il devient professeur de musique au conservatoire de Nancy où il enseignera pendant 33 ans.  » Pendant 30 ans, j’ai donné plus d’un millier de concerts en France et à l’étranger. En 1968, il crée avec Pierre Cortellezzi le duo «Trompette et Orgue» qui remporte un immense succès en Lorraine et en Allemagne.


Depuis 1999, et après avoir élevé 2 fils tous deux musiciens (Denis Tomba est soliste à l’orchestre de Cannes et Bruno Tomba est soliste à l’Orchestre de Paris), il prend une retraite bien méritée et retourne vivre à Gérardmer : « Je joue toujours à l’UMG, mais cette fois à l’euphonium« .

l’Union Musicale de Gérardmer

En 2005, il retrouvera son ami Maurice André avec l’harmonie avec laquelle il joue et partagera une polka avec le grand musicien.

Dino Tomba n’a toutefois pas raccroché complètement « Je fais de la gravure musicale, les éditeurs m’envoient des manuscrits que je réécris sur un logiciel et je les renvoie. J’ai aussi la chance de partager la musique en famille avec mes enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants. Quatre générations réunies, c’est magique !  »

Dino Tomba est également l’auteur de nombreux ouvrages dont une méthode de travail en duo en 2 volumes à découvrir ci-dessous.


Trompette Actus

GRATUIT
VOIR