Guillaume Fattet et l’Orchestre de l’Opéra de Marseille rendent hommage à Tomasi

Guillaume Fattet signe avec l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Marseille, sous la direction de Clélia Cafiero, une superbe version du Concerto pour Trompette de Tomasi à l’occasion de l’anniversaire des 50 ans de sa disparition et des 120 ans de sa naissance. Enregistrée le 30 Avril 2021, cette version est diffusée sur Youtube. Rencontre avec le soliste.

Arrivé en 2014 à l’Orchestre de Marseille, Guillaume Fattet s’offre un instant de soliste au sein de son orchestre. « Lawrence Foster [directeur musicale de l’Orchestre depuis 2012] a toujours souhaité mettre en avant des musiciens de l’orchestre en temps que soliste. C’est une belle opportunité que je n’ai pas pu refuser même si la préparation n’est pas du tout la même que pour nos sessions habituelles. J’ai pris 10 mois quasiment tous les jours pour préparer ce moment. Avec des moments de doutes, des pauses parfois nécessaires mais aussi beaucoup de travail avec Clélia Cafiero, notre chef assistante qui a dirigé ce concert . »

« Jouer Tomasi avec Orchestre, c’était un rêve que je ne pensais pas réaliser un jour »


Le projet est né sous l’impulsion de Lawrence Foster qui souhaitait rendre hommage à Tomasi pour les 50 ans de sa disparition et les 120 ans de sa naissance. Un hommage qui devait avoir lieu en public mais qui finalement se concrétisera en enregistrement audio, période sanitaire oblige. Guillaume Fattet nous en livre quelques mots : « Concernant l’enregistrement, il a été réalisé avec un minimum de corrections. Il ne s’agit pas d’un enregistrement CD mais plus d’un live avec quelques corrections si nécessaire, ce qui n’a pas été souvent le cas ici. Les conditions étaient optimales et l’orchestre a vraiment fait un travail formidable. J’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser ça même si on ne peut pas s’empêcher d’être un peu déçu de voir une salle quasi vide, à l’exception de quelques amis musiciens du pupitre, ou de l’orchestre. On se dit parfois « Tout ça pour jouer comme si c’était une répétition », c’est un peu dommage mais ça n’enlève rien au plaisir que j’y ai pris.« 

L’Orchestre de Marseille a mis en place plusieurs vidéos ou enregistrement durant la période de fermeture et certaines initiatives venaient des musiciens à qui l’ont doit notamment une version de Star Wars rebaptisé « Corona Wars« .


Et s’il fallait recommencer ? Nous lui avons posé la question : « Je ne sais pas, oui et non. Soliste c’est un vrai métier à part, très différent de musicien d’orchestre et comme pour beaucoup de métier, c’est une vrai compétence que de jouer toujours au premier plan. Là, les conditions étaient réunies : le morceau me correspondait bien, j’aime cette période, et la trompette en UT est vraiment mon instrument. Bref : énorme joie de pouvoir jouer en soliste avec l’orchestre dont je fais parti. Pour moi, il s’agit d’une, si ce n’est LA pièce centrale de notre instrument. Je suis heureux de l’avoir fait et d’avoir pu diffuser ma version de ce concerto. Le fait d’avoir en tête cette idée de « OneShot » je m’y suis mis à 200% et c’était vraiment chouette.


Pari réussi donc pour Lawrence Foster et pour Guillaume Fattet qui signent sous la direction de Clélia Cafiero une version magistrale de ce concerto pour trompette de Tomasi avec l’Orchestre de l’Opéra de Marseille.


Guillaume Fattet a débuté la trompette à u conservatoire de Sarreguemines avec Jean Paul Haffner puis au CRR de Strasbourg avec Patrice Porté. Il intègre le CNSMDP en 2012 avec Antoine Curé et Laurent Bourdon. Il est Trompette solo à l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Marseille depuis 2014

Guillaume Fattet fait également parti du Quintegr’al, quintette de cuivres. Il fait également parti du Phocean Brass, un ensemble de cuivres qui verra bientôt le jour et qui réunit des musiciens de Marseille, Toulon et Montpellier.

Trompette Actus

GRATUIT
VOIR