La Garde Républicaine et ses orchestres.

Nous profitons du rappel du recrutement d’une trompette de Cavalerie pour faire une rapide présentation de cet ensemble exceptionnel.

Trompette de cavalerie (Statut de sous-officier ou gendarme adjoint volontaire Audition 10 juin 2021 à 14h30, date de clôture des inscriptions : 3 juin 2021

« La musique de la Garde républicaine appartient au 1er régiment d’infanterie. Les personnels de cette formation sont des sous-officiers de gendarmerie recrutés pour leur compétence musicale.

Son origine remonte à la création des tambours et fifres des 1er et 2ème régiments d’infanterie de la Garde municipale de Paris, créés par décret du 1er Consul Bonaparte, le 04 octobre 1802.

Le Télégramme - Saint-Malo - Concert. La Garde républicaine ovationnée

Elle se compose de quatre-vingt dix musiciens prioritairement recrutés sur leurs compétences musicales, qui se répartissent en trois orchestres principaux :

– un orchestre d’harmonie ;

– un orchestre de batterie fanfare ;

– un pupitre de tambours, très emblématique de la formation, tant par son effectif que par la nature spécifique de son emploi.

Ces trois ensembles, qui peuvent aussi se produire en toute autonomie, constituent la musique de la Garde républicaine.

On peut le voir au cours de nos petites vidéos, ce sont des ensembles musicaux bien différents mais tous d’excellente qualité.

La mission principale de cette formation est de rendre les honneurs aux plus hautes personnalités de l’État, d’animer les principales prises d’armes et autres manifestations patriotiques qui rythment la vie de la Nation, mais aussi plus largement, de défendre et promouvoir la musique militaire française. »

La Garde républicaine vous invite à découvrir « La fanfare de la Péri » de Paul Dukas interprétée par l’ensemble de cuivres de l’Orchestre de la Garde républicaine. Cors, trompettes, trombones et tubas ont retenti dans la cour d’honneur de l’ Assemblée nationale. Nous vous souhaitons un très bon moment musical en attendant de se retrouver tous ensemble !

Direction : Colonel Sébasien Billard, Titre « Fanfare de la Péri » de Paul Dukas (1865-1935).

Cors : Stéphane Peter, Corentin Billet, Jean Pierre Bouchard, Jérôme Flaum

Trompette : Elisabeth Lebourg, Stéphane Vaillant, Eric Planté

Trombone : Maxime Delattre, Jean-François Exbrayat, Pascal Gonzales

Tuba : Jérémie Dufort

Nous avons reçu à Trompette Actus quelques précisions concernant l’article, j’y ai fait quelques erreurs. Un lecteur connaisseur nous a donné quelques rectification à faire.

La Garde est en réalité divisée en trois organes musicaux : les orchestres et le chœur, la musique, la fanfare de cavalerie. – Les orchestres et chœur : regroupe un orchestre d’harmonie et un orchestre à cordes, qui s’assemblent souvent pour former un orchestre symphonique (environ 120 musiciens au total). Comprends également les chœurs de l’armée française (40 chanteurs environ),

– La musique de la Garde : c’est la formation dont parle l’article (donc rien à rajouter dessus, c’est plutôt juste)

– La fanfare de cavalerie : dépend du régiment de cavalerie (et non infanterie comme la musique), composée d’une 50aine de musiciens. Se produit à cheval mais également « à pied ».

« Je me permets de donner ces quelques précisions car tout le texte ainsi que la 3ème vidéo parlent de la Musique, les vidéos 2 et 4 font référence aux Orchestres, et l’avis de recrutement, les 2 photos ainsi que la 1ère vidéo font référence à la Fanfare. Ce sont trois entités bien distinctes, autant par leur fonctionnement, leur recrutement, leurs statuts, leur commandement etc… « 

Les précision que notre lecteur apporte permettent de mieux comprendre le fonctionnement de ces unités composées de musiciens talentueux.

Trompette Actus

GRATUIT
VOIR