Secret d’histoire / les trompettes de Toutankhamon

Dans cette série d’articles, nous allons découvrir la trompette dans l’histoire. Ces jours où elles ont changé le cours d’une bataille ou encore des trompettes avec une histoire particulière. C’est ce dernier cas de figure que je vais vous raconter aujourd’hui.

Nous sommes en 1922 dans la vallée des rois près de Louxor. Lord Carnarvon charge l’égyptologue Howard Carter de fouiller la région. L’expérience fut concluante puisque qu’il va découvrir le tombeau de Toutankhamon, 13ᵉ pharaon de la XVIIIᵉ dynastie (-1345; -1327).

Lors de l’exploration de ce tombeau ils découvrirent deux trompettes une dans l’antichambre en bronze (ou cuivre, les tests n’ont pas été faits), l’autre dans la salle funéraire même, en argent celle-la.

Elles sont finement décorées avec des images des dieux Ra-horakhty (dieu du soleil de journée), Ptah (dieu des artisans et architecte) et Amon (dieu de Thèbes). Les pavillons sont ornés de feuille de lotus. Bien que représentées sur des fresques elles demeurent à ce jour les seules trompettes retrouvées de cette période. Elles sont par conséquent les plus anciennes trompettes fonctionnelle. Dans ces fresques, elles sont très souvent utilisées dans un contexte militaire mais il y a quand même des usages récréatifs.

Trompette en argent du tombeau de Toutankhamon et sa sourdine en bois
Scène de bataille au bord du Nil

Parlons caractéristiques techniques:

La trompette en argent a une longueur de 22 1 ⁄ 2 po (57,2 cm), la trompette en bronze / cuivre est environ 3 po (7,6 cm) plus courte. Leurs tubes mesurent environ 1 ⁄ 2 po (1,3 cm) de diamètre à l’extrémité de la bouche, augmentant à environ 1 po (2,5 cm) avant de s’évaser à 4 po (10,2 cm) à l’extrémité.

Les embouts buccaux, embouchures de l’époque, sont renforcés par des anneaux et sont grands selon les normes modernes – ce qui aurait rendu les trompettes difficiles à jouer.

La trompette en bronze a été examinée en détail par Jeremy Montagu dans les années 1970. Elle se compose de deux sections. Le corps légèrement conique est constitué d’une feuille laminée d’alliage de cuivre d’une épaisseur de 0,2 à 0,25 mm. Il a été soudé dans le sens de la longueur avec un  » joint de méandre très habilement brasé … lissé à une finition parfaite »

La légende

Comme beaucoup d’objets anciens, et encore plus quand ils viennent d’Égypte, une légende suit surtout la trompette en Bronze. Elle provoquerait la guerre. Objet très rare, elle n’a pas été joué souvent. Mais en direct à la BBC le 16 avril 1939, le soldat James Tappern du 11ᵉ régiment de hussard du prince Albert a joué sur ces trompettes. Les caractéristiques particulières de l’embouchure l’ont forcé à y ajouter une embouchure moderne.

Un incident lors des répétitions a envoyé Alfred Lucas, faisant partie de l’équipe de Carter et chargé de la restauré, à l’hôpital (la trompette s’est brisée).

Elles ne seront donc certainement plus jouées dans un cadre public et musical. Pas besoin de vous rappeler ce qui c’est passé plus tard cette année-là. Hala Assan, conservatrice de la collection Toutankhamon au musée égyptien du Caire, raconte, à la récupération de l’objet dérobé en 2011 pendant le printemps arabe, qu’un employé du musée avait essayé l’objet une semaine avant les événements. Il est arrivé la même chose en 1967 (guerre de six jours) et en 1991(guerre du golf) alors qu’un étudiant étudiait en profondeur l’objet.

Trompette Actus

GRATUIT
VOIR