Carnet noir : Décès de la trompettiste américaine Jaimie Branch

La figure de la nouvelle scène jazz américaine est décédée le lundi 22 aout 2022. Elle n’avait que 39 ans.

Si le saxophone a failli être son instrument, c’est grâce à une histoire amusante qu’elle a choisi la trompette « lorsqu’il s’agit de choisir un instrument pour rejoindre l’ensemble de son école primaire, elle hésite entre le saxophone et la trompette. C’est alors qu’elle renverse le verre de vin rouge de son père sur la fiche d’inscription pour le saxophone, et se voit contrainte de choisir la trompette »

Née en 1983, elle appprend la musique dès l’école primaire dans son quatier de Huntington à New York puis au New England Conservatory de Boston aux côtés de Charles Schlueter, trompettiste du Boston Symphony Orchestra. C’est à cette période qu’elle s’initie à « l’art de l’improvisation ainsi que les techniques de l’expérimentation sonore, dont la respiration circulaire et la résonance spectrale. »

C’est en s’installant à Chicago qu’elle puisera ses idées dans le styles qui l’entourent.

Elle s’y fera remarquer en tant que « musicienne, organisatrice de concerts et ingénieuse du son. Tournée vers le jazz, mais aussi le punk et le ska pour l’énergie de ces genres, elle insuffle à sa musique une force et une rage personnelle inextinguible. »

En 2012, elle quitte Chicago pour poursuivre ses études à l’université de Towson à Baltimore, mais après deux ans et des problèmes de drogue, elle décide de quitter ce milieu. Alors dépendante à la drogue, elle suit une cure à New York « avant de s’y installer et d’intégrer la scène musicale de la ville. Elle publie son premier album solo FLY or DIE en 2017 aux côtés de Tomeka Reid, Jason Ajemian, Chad Taylor, Matt Schneider, Ben LaMar Gay, et Josh Berman.« 

C’est une artiste engagée, qui n’hésite pas à utiliser la musique pour diffuser ses messages. « La chanson Prayer For Amerikkka Pt. 1 & 2 de son deuxième album Fly Or Die II : Birddogs Of Paradise (2019) excorie notamment le racisme prévalent aux États-Unis et surtout les violences tout au long de la frontière américaine. « Une chose que je veux que les gens comprennent, c’est que ce n’était pas une chanson contre Trump. Je veux dire, Biden est désormais au pouvoir. Les démocrates sont maintenant au pouvoir. Et pourtant nous avons encore ces prisons le long de la frontière. Elles sont toujours là », explique Branch lors d’une interview en novembre 2021« 

En 2021, vient le succès et notamment avec le Deutscher Jazzpreis des instrumentistes internationaux « pour des réalisations exceptionnelles sur la scène jazz nationale et internationale » qu’elle se voit décerner.

Malheureusement, aujourd’hui et à seulement 39 ans, le monde du jazz perd l’un de ses jeunes talents. Son influence reste et « Toute la musique qui a existé et qui existera est ici maintenant. Elle existe dans un nuage juste au-dessus de nos têtes et quand nous jouons, nous la sortons de l’éther pour ne serait-ce qu’un instant avant de la renvoyer », écrit Jaimie Branch sur son site.

L’équipe de Trompette Actus présente ses condoléances aux proches et à la famille de cette musicienne entrée dans la légende désormais.

Trompette Actus

GRATUIT
VOIR