Apex trumpet symposium: les conseils de Nathan Warner

Si vous ne savez ce qu’est l’Apex Trumpet Symposium, pas de soucis ! Ce colloque, rendez-vous de grands trompettistes reconnus mondialement, a été fondé par Mary Elizabeth Bowden, David Dash et Nathan Warner. Apex amène ses membres adhérents a évoluer dans la sphère de certains des artistes reconnus et innovateurs du monde entier. C’est un bel instrument de formation pour des artistes en devenir. Nous avions déjà partager les différentes sessions qui ont eu lieu depuis cette année.

-> RELIRE Quelques Conseils de Wynton Marsalis / Les conseils de Kyla Moscovich! / Philip Smith, invité à l’APEX Trumpet Symposium / Tine Thing Helseth Apex Trumpet Symposium!

Aujourd’hui nous écoutons les conseils de Nathan Warner. Dans ce premier article il nous parle de puissance et de tessiture.

Si vous voulez quelque chose que vous n’avez jamais eu, vous devez faire quelque chose que vous n’avez jamais fait
  • Écoutez les gens qui arrivent à faire des aigus facilement
  • Toujours commencer par la respiration
  • Regardez comment faciliter le mouvement dans les intervalles
  • Gardez la langue « conversationnelle »
  • Concentrez-vous sur la note qui précède la note aiguë ou la note grave
  • Quand vous jouez de la trompette, vous mettez en place une onde en vibration dans le tube. Votre embouchure vibre par sympathie.
  • Il y a beaucoup de chemin pour le progrès. Trouvez ce qui fonctionne pour vous
  • Gardez votre voyelle ouverte lorsque vous montez, autant que possible
  • Travaillez sur votre registre grave autant que votre registre aigu
  • La note est verticale, mais la liaison est horizontale. Jouez horizontalement
  • Jouez grand entre les notes
  • Votre tessiture n’arrive pas comme ça, c’est un travail de tous les jours
  • Ne jouez pas juste haut, mais haut et facilement, retirez la tension, le doute
  • Si vous voulez quelque chose que vous n’avez jamais eu, vous devez faire quelque chose que vous n’avez jamais fait
  • Placez la langue de manière à conserver la voyelle et un flux d’air constant
  • Imaginez que la note aiguë est dans la note grave. C’est de la coordination pas de la tension
  • Quand vous travaillez sur la puissance et la tessiture, commencez par le flux d’air et la connexion
  • Si vous commencez à fatiguer, faites une pause
  • Reposez-vous autant que vous jouez
  • Si vous pensez aux muscles, vous vous engagez dans une voie plus difficile.
  • Augmentez la tessiture est un travail de « pas à pas » c’est un effort quotidien

Nathan Warner

Nathan Warner est l'un des trompettistes vivants les plus polyvalents au monde. Du lead hurlant à la tendre musique de chambre en passant par le jeu orchestral puissant et les improvisations jazz sensibles, sa force de ton et sa sensibilité musicale ont conduit son aventure à de nombreux coins lointains de l'univers musical.

Warner a grandi à South Bend, Indiana et a commencé ses études de trompette à l'âge de dix ans. Il a assisté au prestigieux Interlochen Arts Camp, où, lors de son deuxième été, il a remporté la très convoitée bourse du gouverneur. M. Warner a obtenu son baccalauréat en études de jazz grâce à une bourse complète à l'Indiana School of Music, où il a étudié avec Dominic Spera, John Rommel, David Baker, Edmund Cord et William Adam. Il a complété sa maîtrise en interprétation de trompette classique à la Manhattan School of Music, sous la tutelle de Vincent Penzarella du New York Philharmonic. Warner a obtenu son doctorat en arts musicaux à l'Université Stony Brook, où il a étudié avec Kevin Cobb de l'American Brass Quintet. M. Warner a joué avec Lady Antebellum, Peter Cetera, Doc Severinsen, Clay Aiken, Lauren Daigle, Alejandro Sanz, Slide Hampton, Jon Faddis, Lou Marini, Patti LuPone, The Four Tops, Kurt Masur, The Temptations, Frederick Fennell, Olivia Newton-John, Frankie Valli and the Four Seasons, The Glenn Miller Orchestra, Allen Vizzutti, Butch Miles, Kirk Whalum et Chris Vadala, entre autres. Pendant quinze ans, il a résidé à Manhattan, où il était recherché comme interprète classique, orchestral, commercial, big band et jazz. Il a joué dans plusieurs spectacles de Broadway, dont Gypsy, Spider-Man et Aladin. Deux présidents ont assisté à ses représentations.

Également un éducateur en demande, il est un champion de l'éducation musicale pour les jeunes des quartiers défavorisés. M. Warner était professeur de musique à l'école St. Mark the Evangelist à Harlem et a travaillé avec la Midori and Friends Foundation. De plus, il a travaillé pour le New York Pops Orchestra Outreach Program et le Hartwick College Summer Music Festival and Institute. Warner est un membre fondateur du Sugartone Brass Band, l'un des ensembles les plus innovants et les plus avant-gardistes de son genre. Il a également fondé le San Marco Brass Quintet, qui était le groupe de cuivres résident de la cathédrale Saint-Jean-le-Dieu, la plus grande cathédrale gothique du monde, de 2009 à 2012. En 2010, il a été soliste avec le South Bend Symphony Orchestra dans une interprétation du Concerto pour trompette et orchestre d'Alexandra Pakhmutova, reprenant la même pièce avec l'orchestre de l'Université adventiste du Sud en 2016. Warner a été trompettiste et arrangeur de cor pour le tube. groupe, ESCORT, depuis sa création en 2009 ; ce groupe a été présenté plusieurs fois dans Rolling Stone Magazine. Il a fait partie des facultés du New York Summer Music Festival, de la Manhattan School of Music Pre-College Division et du City College of New York. Il occupe actuellement le poste de professeur adjoint de musique à l'Université Lee à Cleveland, TN. 




Trompette Actus

GRATUIT
VOIR