Don Cherry à redécouvrir!

Deux enregistrements en réédition dont il nous faut parler. Enregistré en 1966, « complete communion » est le premier disque de Don Cherry en tant que leader de groupe. Initialement en Mono cet album est réédité en stéréo. Il sera suivi 9 mois plus tard du célèbre « symphonie for improvisers ». Ces deux enregistrements phares sont réunis aujourd’hui dans un même coffret.

Celui qui fut d’abord pianiste puis cornettiste se livre ici à un travail de recherche. Il a trouvé son inspiration lors d’un voyage en Europe en 1965. il y rencontrera de nombreux musiciens.

Nous avions déjà écrit sur Don Cherry au mois de juillet lors de la sortie d’un livre et d’un CD.

« Avant son départ pour l’Europe, Don Cherry était un jazzman qui faisait évoluer le jazz comme on l’entend avec les travaux novateurs d’Ornette Coleman, Sonny Rollins, entre autres. En explorant les musiques du monde les musiciens comme Don Cherry ont ouvert la porte à d’innombrables musiciens non américains. Ceux-ci ont pu participer à de la musique improvisée créative. Ces deux enregistrements en sont la preuve. « Complete Communion » comprend le saxophoniste ténor de jazz argentin Gato Barbieri et « Symphony For Improvisers  » ajoute le pianiste et vibraphoniste allemand Karl Berger et le bassiste français Jean-François Jenny-Clark. »

Complete Communion: Don Cherry: cornet Leandro “Gato” Barbieri: tenor saxophone Henry Grimes: double bass Edward Blackwell: percussions Symphony for Improvisers: Don Cherry: cornet Leandro “Gato” Barbieri: tenor saxophone Pharoah Sanders: tenor saxophone & piccolo Karl Berger: vibraphones & piano Henry Grimes: double bass J.-F. Jenny-Clark: double bass Edward Blackwell: percussions

« Tombé dans un oubli aussi profond que déconcertant,  Don  Cherry  a  pourtant  laissé  une  œuvre  considérable.  Il  fut  le   complice   indissociable   d’Ornette   Coleman  avant  de  jouer  avec  Sonny  Rollins,  Albert  Ayler ou  Archie  Shepp.  Il  a  enregistré  une  trentaine  d’albums  majeurs   d’une   grande   diversité .  Son  nomadisme  l’a  amené  à  «  parcourir  l’âme  du  monde  »  pour  découvrir   les   musiques   des   autres   continents,   les   faire   connaître,   les   mêler   et   les   associer   au   jazz   afin   de    créer    une    musique    nouvelle,    universelle et intemporelle. » France Musique

Né à Oklahoma City, Don Cherry grandit à Los Angeles en Californie.

Il atteint la notoriété dans le milieu du jazz dans les années 1950 lorsqu’il se produit avec Ornette Coleman. Il incorpore dans ses morceaux, un mélange de bebop teinté d’influences musicales du Moyen-Orient, d’Afrique traditionnelle et d’Inde.

Dans les années 1960, il co-dirige le New York Contemporary Five à New York. Par la suite, il vit quelques années en Europe plus précisément à Paris et à Stockholm.

Dans les années 1970 et 1980 il rejoint successivement les « disciples » de Coleman : Dewey RedmanCharlie Haden, et Ed Blackwell dans le groupe Old and New Dreams puis le groupe de world jazz Codona, composé du percussionniste Naná Vasconcelos et du joueur de sitar et de tabla Colin Walcott, qui enregistre trois albums pour le prestigieux label ECM.

Trompette Actus

GRATUIT
VOIR