Le concert du dimanche soir!

Après Roy Hargrove, Ibrahim Maalouf, Hakan Hardenberger, Wynton Marsalis, Alison Balsom, Erik Truffaz, Dizzy Gillespie, Airelle Besson, Christian Scott, Nicolas Gardel, Maurice André, Arturo Sandoval, Sergueï Nakariakov, Joe Magnarelliet, Rachel Therrien, Enrico Rava, James Morrison, le Mnozil Brass,  Dave Douglas,  Avishai Cohen, Jean-Paul Estievenart, Lucienne Renaudin Vary, Fabrice Martinez, André Guiot, ce soir ce sera un concert hommage au grand trompettiste bugliste qu’était Ack Van Rooyan.

Lorsqu'un acteur disparaît les  chaînes de télévision programment un film  dans lequel le disparu tient un rôle. Ce soir nous allons nous inspirer de cet exemple et vous suggérer de partager avec nous un concert enregistré en 2020 pour les 90 ans de Ack.

Ack Van Rooyan est né le 1er janvier 1930 et c’est à l’adolescence qu’il a commencé à jouer avec un orchestre militaire. Il faisait des tournées des bases militaires en Indonésie où les Pays Bas avaient leurs colonies.

Il étudie ensuite la musique au Conservatoire royal de La Haye aux Pays Bas dont il sort diplômé en 1950. La carrière d’Ack van Rooyen dans le circuit du jazz et en tant que musicien de studio couvre un large spectre.

Il était diplômé avec distinction du Conservatoire royal de La Haye en 1949. Il rejoint ensuite l’Orchestre symphonique d’Arnhem où il joue jusqu’en 1952. Entre-temps, il voit qu’il préfère le jazz et l’improvisation. Lors d’un voyage d’étudiants aux États-Unis avec son frère Jerry et Rob Pronk, ils ont entendu les nouveaux sons créés dans la 52e rue de New York et ont été parmi les premiers à introduire la nouvelle musique en Hollande.

Nous allons retrouvé ce grand bugliste Ack van Rooyen. Le 1er janvier 2020 Ack a eu 90 ans. Pour sa fête d’anniversaire deux jours plus tard au BIMHUIS, il a invité ses musiciens de jazz hollandais préférés, dont la chanteuse Fay Claassen et son ami de toujours, le tromboniste Bart van Lier.

Ack van Rooyen est l’une des voix les plus personnelles et uniques du bugle et un acteur indispensable dans l’histoire du jazz européen. « Il semble que le bugle ait été inventé pour lui », a déclaré le frère d’Ack, le célèbre arrangeur et compositeur Jerry van Rooyen.

En tant que trompettiste dans The Ramblers, Van Rooyen était déjà un interprète original et très respecté dans les années 1950. Il faisait partie de la première génération de jazz moderne en Europe et il a enregistré d’innombrables albums avec des artistes néerlandais et internationaux. Il a été l’un des fondateurs du légendaire United Jazz & Rock Ensemble, le soliste principal dans les orchestres de Bert Kaempfert, les Skymasters et le Rhythm Combination & Brass de Peter Herbolzheimer et il a joué au Montreux Jazz Festival avec Miles Davis et Quincy Jones Orchestra. « L’un des solistes les plus lyriques, il joue avec une fluidité et une flexibilité extraordinaires, produisant des lignes extrêmement longues et des flots bouillonnants de triolets. Il est tout vif et plein d’esprit, et ses solos semblent aussi naturels que des chants d’oiseaux » (le trompettiste britannique Ian Carr sur Ack van Rooyen dans Rough Guide to Jazz, 2004).

Ce concert a été enregistré en Janvier 2020 pour la télévision néerlandaise Bimhuis TV.

Trompette Actus

GRATUIT
VOIR