NORTONK

Jazz Artist TOM KILLACKEY | Photographer/Illustrator: Fred H… | Flickr

Le nom de Nortonk est un hommage à l’un de nos grands mentors à l’université, le batteur-compositeur et professeur Kevin Norton (le groupe l’a surnommé « Nortonk » en raison de la façon dont son nom apparaissait dans son adresse électronique). Tom Killackey à France musique

Lorsque vous achetez ce CD, ne vous attendez pas à voir le CD dans une belle pochette à insérer dans un lecteur de CD. Vous aurez un code de téléchargement unique qui vous permettra d’obtenir la musique en qualité CD. C’est par souci d’écologie que le groupe a décidé de procéder ainsi.

Les jeunes musiciens du quartet new-yorkais Nortonk  sortent un premier album sur le label Biophilia, basé à Harlem. Nortonk réunit le trompettiste Thomas Killackey, le saxophoniste alto Gideon Forbes, le bassiste Stephen Pale et le batteur Steven Crammer. L’album présente les compositions originales de chacun des membres du quartet. Leur musique est un mélange de mélodies.

Jazz Trotter : Nortonk - Nortonk

Le trompettiste Thomas Killackey est né dans le Maryland en 1997. Ses principales inspirations incluent Booker Little « à cause de la façon inspirante dont j’ai créé des mélodies », dit-il.

Ambrose Akinmusire, Booker Little, Woody Shaw

« Le jeu linéaire de Booker semble extraterrestre dans certains contextes mais complètement familier dans d’autres. » Woody Shaw en est un autre, pour sa «connaissance harmonique complexe», explique-t-il, et Ambrose Akinmusire, dont la philosophie de «créer de la musique pour la musique, plutôt que de s’intégrer dans un genre, m’a vraiment touché».

À propos du propre jeu de Thomas Killackey, son coéquipier Gideon Forbes déclare : « Thomas joue avec un instinct musical si naturel, apparemment sans effort, toujours prompt à écouter et à réagir au groupe qui l’entoure.

Nortonk a enregistré l’album juste avant le début de la pandémie. Le groupe et ses ingénieurs se sont efforcés de capturer en studio la sensation des concerts. Le quartet a enregistré sans les séparations habituelles du studio, pour retrouver le naturel de la scène et de l’énergie collective. Ils veulent présenter cet album à un public En réfléchissant à ce processus, ils déclarent avoir maintenant l’envie de partager cet album avec un public, en chair et en os ; avec l’atmosphère chargée du son de nos instruments et la vibration d’une foule autour de nous. Nous en sommes terriblement impatients”. (extrait du communiqué de presse en anglais – traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Trompette Actus

GRATUIT
VOIR