Secret d’histoire : la trompette de Bavay

Fait assez rare dans cette rubrique, nous allons parler d’une actualité de la trompette.

Mi-avril sur un chantier de la ville de Bavay, les archéologues du département ont fait la découverte de blocs de calcaire bleu attirant leur regard. Leur disposition n’était clairement pas le fruit du hasard et cachait donc quelque chose

D. Lampla, P. Herbin, C. Leroy, G.Leplat

Sous les blocs un ensemble de tube en alliage cuivreux dont un avec un embout ouvragé ainsi que des morceaux de pavillon. Il s’agirait d’une trompette de la légion Romaine démontable. Bout à Bout la trompe devrait mesurer 2m70. Le fait qu’elle soit démontable tente à prouver qu’elle servait aux cérémonies religieuses ou officielles. Selon Patrice Herbin, responsable du service archéologie et patrimoine du département « Il s’agit vraisemblablement d’un dépôt votif réalisé au 3e ou 4ᵉ siècle, donc après l’abandon du forum en tant que tel » c’est-à-dire que les tubes ont été déposés volontairement puis recouvert à des fins d’offrande.

D. Lampla, P. Herbin, C. Leroy, G.Leplat
D. Lampla, P. Herbin, C. Leroy, G.Leplat

Deux jours après la découverte ce sont 4 spécialistes venus de Paris, Lyon et Rennes afin d’observer. Bien que deux trompettes Gallo Romaine aient été retrouvées au XIXe siècle, c’est la première trompette en aussi bon état de conservation et avec un contexte aussi précis. L’instrument est maintenant à Paris au centre de recherche et de restauration des musées de France pour être radiographié, nettoyé et restauré. Benoit Mille, un archéo-métallurgiste, est intrigué par la longueur de l’instrument de loin supérieure a celle déjà trouvée. Il suspecte aussi des traces de matériaux organiques sur l’embouchure. Ce qui donnerait un « marqueur très clair pour la datation de l’instrument« 

D. Lampla, P. Herbin, C. Leroy, G.Leplat

Nous suivons l’affaire et mettrons à jour l’article dès que de nouvelles informations nous parviendront.

Trompette Actus

GRATUIT
VOIR